11h-12h – L’Atelier (sous le chapiteau)

À la recherche du père

Né en Aveyron dans les années 90, Alexandre a connu une enfance difficile. Fils unique d’une mère violente et tyrannique et d’un père disparu quand il avait huit ans, il développe des troubles mentaux et physiques. Anorexique, migraineux, épileptique, il enchaîne les pathologies, s’efforçant d’oublier son père, pour se plier aux injonctions de sa mère. Sa vie d’adulte est tout aussi chaotique que son enfance. Au gré de relations amoureuses aussi destructrices que formatrices, Alexandre rencontre trois femmes symboliques : une à l’image de sa propre mère, une à l’image de la mère qu’il n’a jamais eue et une à son image. Toutes ces relations sont vouées à l’échec. Un jour, il reçoit l’appel d’une inconnue : Johanna vit en Suède et lui annonce qu’elle a bien connu son père, qu’il a longtemps vécu en Suède et vient juste de mourir. Cet appel fait basculer la vie d’Alexandre. Il se rend en Suède et découvre que sa mère lui a menti toute sa vie : son père ne l’a pas abandonné, il a cherché à vivre pleinement. Alexandre renoue avec son père au-delà de la mort. De cette vérité qui éclate naît la guérison d’Alexandre. Après plus de trente ans à subir, il commence enfin à vivre. Un formidable roman sur la construction de l’identité masculine.

mai 3 @ 11:00
11:00 — 12:00 (1h)